Download PDF

De nombreux réalisateurs concourent à l’éducation aux images à travers les « ateliers de pratiques artistiques ». Le festival international du court-métrage de Clermont-Ferrand nous a donné l’occasion de nous intéresser aux parcours de ces réalisateurs et leurs expériences en atelier. Après Emmanuel Parraud, Claude Mouriéras, Yassine Qnia nous livre son expérience de cinéaste et d’intervenant, profondément ancrée au coeur de son quartier d’Aubervilliers. Une façon de contribuer, de mettre la patte à la construction de ces jeunes et à la vie de ce quartier.

Yassine Qnia est l’auteur de trois courts métrages : « Fais croquer », « F430 », « Mon premier cuir ».

Parmi les films d’ateliers réalisés : « Eclaircir » et « Candy house »

A venir, l’interview de Juliette Bailly.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Partager cet article : Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email