À Paris, des lycéens du lycée St-Nicolas ont travaillé avec des élèves de l’Institut National des Jeunes Aveugles, afin de réaliser l’audio description du court métrage Les Heures blanches, de Karim Bensalah. Retour en images sur un atelier pas comme les autres.

L’audio description (qu’on écrit aussi « audiodescription ») consiste à rédiger et enregistrer un commentaire audio, puis à le mixer dans la bande-son du film, afin de rendre le film accessible aux mal- et non-voyants. L’exercice est délicat, car la voix off de l’audiodescription ne doit pas perturber l’écoute de la bande-son original du film. Il s’agit aussi de repérer et décrire avec précision les choix de mise en scène importants. C’est donc à un véritable travail d’analyse filmique que se livrent les apprentis audio descripteurs.

Prises de vues, entretiens et montage : Jeanne Dressen. Montage : Pierre Herbourg.

Cet atelier a été initié par Bruno Darles, enseignant en cinéma audiovisuel et arts appliqués au lycée professionnel St-Nicolas, avec la participation de Marie Diagne, audio descriptrice, et de Karim Bensalah, réalisateur du film Les Heures Blanches.

Afin de faire partager cette expérience passionnante, Bruno Darles invite chaque année d’autres établissements scolaires à audio décrire des films sélectionnés en partenariat avec le festival du court métrage de Clermont-Ferrand. Les films audio décrits par les élèves sont ensuite projetés lors du festival, lors d’une séance associant voyants, mal- et non-voyants.
Pour participer à ce projet, vous pouvez contacter Bruno Darles (bruno.darles@gmail.com).

En savoir plus sur l’audiodescription
Le site de l’association française d’audiodescription
Le programme audio décrit au ferstival de Clermont-Ferrand 2015

Partager cet article : Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone