Download PDF

Depuis quelques années, les actions se multiplient pour faire découvrir le cinéma aux très jeunes enfants.

Des distributeurs de film accordent une attention particulière aux films destinés aux moins de 5 ans : Les films du préau, KMBO, Cinéma public films
Des salles de cinéma organisent des séances ponctuelles ou régulières sous la forme de dispositifs qui sont souvent le prolongement d’École et cinéma : « Maternelle au cinéma » en Auvergne, en Indre-et-Loire et dans de nombreux autres départements.
On voit même des festivals s’organiser autour d’une programmation très jeune public : Mon premier festival, Tout-petits festival

Séance Cinématernelle - Chateauroux - Indre et Loire

Séance Cinématernelle – Chateauroux – Indre

Les intentions et les pratiques de ces acteurs du cinéma pour les tout-petits sont très bien décrites dans un texte de Perrine Boutin, enseignante et co-responsable du Master Didactique de l’image et art de la transmission, en ligne sur le site Enfance et cultures : « Le rapport des « tout-petits » au 7e art : débats autour d’École et cinéma »

Notre dossier s’appuie sur les échanges qui ont eu lieu lors des Rencontres cinématographiques de Seine Saint-Denis en novembre 2013 :
Deux tables rondes sur le choix des films et l’accompagnement des séances destinés au très jeune public ;
Une conférence d’Arlette Streri, professeur émérite à l’université Paris Descartes sur la perception que le tout-petits ont des images animées.

Partager cet article : Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email