Download PDF

À contexte exceptionnel, solution exceptionnelle. Cette année, comme pour beaucoup, la rencontre professionnelle du pôle régional d’éducation aux images en région Hauts-de-France, l’ACAP, s’est tenue en ligne. Hasard du calendrier, le thème retenu cette année résonnait fortement avec les mois que nous avons toutes et tous passés, bien malgré nous, derrière nos écrans.

Au programme de ces deux journées, quatre présentations et tables rondes :

  1. Quelle relation les jeunes entretiennent-ils aux écrans, quelles sont leurs habitudes, leurs activités, les images regardées, les compétences développées, leur rapport à la responsabilité… ? L’ACAP livre les résultats d’une enquête sociologique menée dans les premiers mois de l’année 2020 dans la région Hauts-de-France : “Les jeunes, les images, les écrans”.
  2. Comment le rapport de nos sociétés aux images a t’il évolué ? Vincenzo Susca, maître de conférence en sociologie à l’université Paul-Valéry de Montpellier et directeur éditorial des Cahiers européens de l’imaginaire, questionne le passage d’un monde qui était devenu image, à l’image devenue monde.
  3. Quelle relation les ados entretiennent-ils avec les salles de cinéma ? Sachant que : 86% des jeunes des Hauts-de-France regardent au moins un film par mois, 2 jeunes sur 3 pensent qu’il y a un intérêt à voir un film au cinéma alors qu’ils peuvent le voir à la maison, et 68 % aimeraient aller plus souvent au cinéma.
  4. Enfin, quels sont les impacts des téléphones portables dans les relations sociales des adolescents ? Quelles compétences créatives permettent-ils de développer ? Les acteurs éducatifs doivent-ils s’emparer de ces pratiques numériques et comment ?

>> Voir les vidéos en ligne sur le site de l’ACAP
>> Télécharger la synthèse de l’étude

Partager cet article : Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email