Download PDF

À l’occasion des rencontres nationales des pôles d’éducation aux images, le mardi 4 février 2014 à Clermont-Ferrand, trois pôles rendent compte d’un travail pédagogique autour de la Grande Guerre.

ACAP – pôle image Picardie : BD et cinéma à partir d’une résidence d’artiste

D’octobre 2013 à janvier 2014, le scénariste de bande-dessinée Kris a été accueilli en résidence en Picardie, grâce à un partenariat à trois : l’ACAP, On a marché sur la bulle (association organisatrice du festival de BD d’Amiens) et l’Abbaye de St-Riquier, lieu de la résidence. Le point de départ du projet, c’est l’actualité de Kris : l’adaptation de Notre Mère la guerre au cinéma, dont le réalisateur sera Olivier Marchal, dont l’écriture du scénario du film sera assurée par Kris lui-même. Cette résidence a été conçue comme mixte,  alliant temps d’écriture pour Kris et programmation culturelle : présent une semaine par mois, Kris dédiait la moitié de son temps de présence à l’action culturelle, l’autre moitié à l’avancée de ses projets.

Du point de vue de l’action culturelle, l’enjeu de la résidence était, à l’échelle d’un petit territoire plutôt rural, de créer une dynamique d’actions et de partenariats autour du projet artistique portée par Kris et autour des croisements entre le cinéma et la bande dessinée. Parmi les actions mises en place, il y avait la volonté de travailler sur plusieurs formats d’actions et de toucher des publics très variés en temps scolaire et en hors temps scolaire, des enfants, des adolescents et des adultes, et de proposer des choses sur le village de Saint-Riquier mais également sur le territoire alentour. Et l’idée, comme on était sur BD/Cinéma c’était de créer sur certaines actions des binômes d’intervention avec Kris et un autre professionnel dont le champ est celui du cinéma. 

Pauline Chasserieau, responsable du pôle éducation à l’ACAP, décrit précisément les actions menées pendant la résidence : rencontres, formations, ateliers (sonorisation, programmation, création).


Quelques exemples de planches sonorisées lors de l’atelier bruitage (Les planches sont tirées de Notre mère la guerre de Kris et Maël et des Brigades du temps, de Kris et Duhamel).


Pauline Chasserieau a conclu sur deux points qui ont de son point de vue contribué à la réussite de cette résidence : – La transdisciplinarité du projet et le fait de travailler une thématique comme celle de la 1ère guerre mondiale en s’appuyant sur 2 disciplines ; – La dynamique de partenariats à 2 niveaux à la fois dans le pilotage du projet et dans la définition des actions sur le terrain avec des interlocuteurs aussi différents que : maison de retraite, école, collège, lycée, cardan, bibliothèque, rectorat.

Vidéo Les Beaux Jours – Alsace : la place de l’image d’archives dans le documentaire

Joël Danet, qui travaille à Vidéo Les Beaux Jours, présente un projet mené par cette association avec des étudiants aux Arts Décoratifs.


Pôle image Haute-Normandie : des photos au webdocumentaire

Benoît Carlus, responsable du pôle éducation du Pôle Image HN, rend compte d’un projet de webdocumentaire à visée pédagogique, projet qui se trouve au croisement de trois des missions de sa structure : l’éducation aux images, les archives, la photographie.

 

 

Partager cet article : Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone