Download PDF

Les femmes aussi, Sois belle et tais-toi, Y a même des filles qui jouent au foot… Le militantisme pour la cause des femmes a régulièrement employé le film comme outil de sensibilisation. D’abord parce que ce mouvement s’est développé dans un monde d’images et que son message devait y trouver sa place. D’autre part, parce que l’audiovisuel a ouvert de nouvelles niches d’expression encore intactes de l’emprise des hommes. Selon les opportunités dont les réalisatrices se saisissent, une trajectoire se dessine depuis les œuvres cinématographiques jusqu’à la vidéo militante en passant par les émissions télévisuelles. Elle a donné lieu à une diversité de démarches de réalisation et de diffusion : enquêtes de rues, fictions, manifestes, portraits / cinéma alternatif, émission de télévision publique, films-tract pour forums… A partir de références puisées dans le centre de ressources de la Maison de l’image de Strasbourg et de l’INA Grand Est, nous proposons un retour sur ces différentes formes de discours audiovisuels générés par les luttes féministes. Nous insisterons pour finir sur des films, dont certains sont issus d’ateliers vidéo, qui invitent enfants et adolescents à s’exprimer sur la question du genre. A leur façon, ils réactualisent le propos des différentes productions féministes : observer l’influence des stéréotypes et des codes intégrés pour mieux s’en émanciper.


Par Joël Danet, Vidéo Les Beaux Jours

Partager cet article : Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Email this to someone
email